Plagues & Pleasures on the Salton Sea + The Ontological Cowboy

Samedi 15, 18h15, Belvédère

The Ontological Cowboy
Marie Losier, 2005, USA, 10:00, 16mm (projection Mini DV), couleur, VO

“Le théâtre est sur le sexe“. Du moins si l’on en croit Richard Foreman, le fondateur du Ontological Hysterical Theater. . The Ontological Cowboy présente les invocations de la “destinée manifeste“ du théâtre d’avant-garde par Foreman interprétant son propre rôle aux côtés de pantomimes personnifiant ses préoccupations. Si le casting souffre communément, c’est pour une bonne cause : la violente renaissance du théâtre Américain avec Foreman pour maîtresse.



Plagues & Pleasures on the Salton Sea
Documentaire de Chris Metzler & Jeff Springer, 2005, USA, 68:00, Mini DV, Couleur, VO-Stf

John Waters nous présente ce qui était autrefois connu comme « La Riviera de l’Ouest », une région aussi riche que magnifique qui attirait vers elle de nombreuses stars du show-biz des années 1950-60 comme les Beach Boys ou Sonny & Cher et qui était en passe de faire de l’ombre à sa voisine Palm Spring. Aujourd’hui, la région du lac Salton est l’un des pires désastres écologiques des Etats-Unis. Le lac lui-même n’est qu’une infâme étendue d’eau stagnante et puante dans laquelle les poissons meurent par millions chaque année et où les pélicans s’intoxiquent en s’y nourrissant. Le paysage qui l’entoure ne ressemble plus qu’à un décor post-apocalyptique rongé par la rouille et la désolation, dans lequel gisent des carcasses de caravanes abandonnées s’enfonçant dans une vase visqueuse. C’est au travers des témoignages drôles et émouvants des quelques habitants de la zone que nous découvrons l’histoire tragique d’un eldorado éphémère. L’occasion rêvée pour faire connaissance avec une communauté de personnages quelque peu illuminés et passablement portés sur la bouteille, comme un émigré hongrois révolutionnaire un brin exhibitionniste, un nudiste vagabond, un barman gentiment déglingué ou encore un agent immobilier aux chemises patriotiques. Des individus tellement fous qu’ils font passer l’horrible réalité écologique et financière du lac Salton comme secondaire, mais qui représentent également l’un des dommages collatéraux cachés du rêve américain.

http://www.saltonseadoc.com

Programme documentaires